Bien s’organiser, bien gérer son temps

Beaucoup de temps libre, peu de consignes strictes pour étudier… Il n’en faut pas plus pour désorienter tout nouvel arrivant à l’université. Pourtant, il suffit bien souvent d’acquérir les bonnes méthodes de travail pour passer le cap de la 1re année de licence.

Bien s’organiser, bien gérer son temps

Entrée à l’université : trouver ses repères

« Au début on garde le rythme du lycée, mais ensuite on se relâche… » « Je me suis sentie livrée à moi-même, du coup je n’ai pas réussi à m’y mettre sérieusement… » « On a plus de temps libre ; il faut prendre l’habitude d’aller travailler à la BU (bibliothèque universitaire), mais pas forcément à plusieurs… » Interrogés sur les difficultés rencontrées à l’université, la majorité des étudiants évoque la gestion du temps et l’organisation du travail.

Pour l’étudiant, une autonomie à gérer

La transition entre la vie de lycéen, très encadrée, et celle d’étudiant, dont on attend qu’il se prenne en charge, provoque souvent une perte de repères. Parmi les changements auxquels vous devez vous préparer : une présence en cours non obligatoire, un emploi du temps à géométrie variable d’une semaine à l’autre, un travail moins scolaire, davantage d’autonomie… Quant aux nombreux « trous » entre les cours, ils seront source de liberté, parfois déstabilisante… Très rapidement, vous devrez vous adapter et trouver des repères.

S’organiser dès le début du semestre

Premier défi pour l’étudiant : fournir un travail régulier. Pour se mettre dans le bain sans perdre de temps, il vous faudra prendre conscience des efforts à fournir et faire preuve d’une vraie maturité. Personne ne vous forcera à travailler, mais personne ne travaillera à votre place… Dès le début, prenez de bonnes habitudes : entre deux TD (travaux dirigés), installez-vous à la BU pour revoir et compléter vos notes, rédiger des synthèses, vous documenter. Autre conseil : étudiez tous les jours. Le contrôle continu existe en fac ; réviser au fur et à mesure permet d’assimiler progressivement les cours.


Les conseils de…

Yann Richard, enseignant-chercheur à Paris 1 Panthéon-Sorbonne

« A l’université, il faut être rigoureux par rapport à la liberté de présence en cours. L’assiduité est déterminante, en cours magistraux comme en TD. Je conseille aux étudiants de répartir l’emploi du temps sur la semaine, en se laissant un jour de libre par exemple, plutôt que de tout caler sur 2 ou 3 jours. On le sait, le travail personnel est essentiel pour réussir en licence. Se rendre à la BU pour étudier est un bon moyen de se donner des temps de travail. Il ne faut pas non plus hésiter à s’appuyer rapidement sur le tutorat, et sur l’enseignant référent. Ce dernier est une sorte de « prof principal » qui suit l’étudiant en L1, peut l’écouter et le conseiller sur certaines questions. En fait, pour réussir, il faut prendre l’université au sérieux… »

Source : onisep.fr